La mondialisation et la culture française : amies ou ennemies ?

21 novembre 2010 § Poster un commentaire

 

 

Sous le thème « France, ta culture fout le camp! », les Rencontres de Cannes ont ouvert leurs portes du 19 au 21 Novembre.

Au programme : un riche panel d’intervenants et une dizaine de tables rondes.

Le but : ouvrir des pistes de reflexion grâce aux débats entre professionnels de tout bord : journalistes, chercheurs, écrivains, économistes, et bien d’autre.

Virtuellement et physiquement, les cultures du monde entier circulent de plus en plus vite.

La France a peur de perdre son âme face à cette globalisation rampante,accusée d’appauvrir les richesses et diversités culturelles.

Quelques pistes de reflexions….



Un étudiant marche dans une rue de Sao Paolo. Il écoute, sur son MP3, la même musique qu’un fonctionnaire parisien dans sa voiture. Ce dernier, est sur le chemin pour Mc Donald’s. Il y engloutira le même hamburger qu’un informaticien japonais. Via son PC, il discute sur internet avec une jeune Texane. Elle, préfère son Ipad. Comme ce coureur australien. Il vient d’ailleurs de battre un record avec, à ses pieds, les Nike dont rêvent les enfants congolais. Tous vivent la mondialisation. Même si leurs modes de vie ne seront jamais identiques, ils ont des aspirations de consommation universelle. De plus en plus de besoins sont uniformisés.

La France n’échappe pas à ce phénomène. Le pays des droits de l’homme et des grands génies perd-il son identité dans ce tourbillon ?

Un appauvrissement culturel ?

Aucun indice objectif ne permet de mesurer une éventuelle décadence de la culture française. Certains brandissent les arguments de la dénaturalisation de la langue de Molière et de la perte d’intérêt pour ses œuvres classiques. D’autres répondent que la culture est une variable dans le temps et l’espace. C’est ce que pense Donald Morrison : «Il faut que la France arrête de vouloir garder sa culture congelée. Il faut qu’elle reste ouverte aux influences étrangères et qu’elle encourage les émigrants qui habitent sur son sol à entrer dans le débat de la culture nationale », conseille ce journaliste américain, il est l’auteur d’un article paru en 2007 dans Time magazine qui a fait l’effet d’un pavé dans la mare : « La mort de la culture française ».

La mondialisation n’est pas un génocide culturel français, mais une transformation au contact permanent des autres sociétés à travers le voyage, la consommation de produits et la connexion médiatique. Un jeune Marseillais lit des mangas et mange des sushis, et ne bafoue pas pour autant sa culture française.

« L’exception française »

D’après Donald Morrisson, ce brassage avec d’autres modes de vie et de pensées ne gangrène pas la personnalité française. Au contraire : « la mondialisation représente beaucoup d’opportunités pour la France. Elle va l’encourager à inventer et à raffiner sa culture pour se revendiquer». Il pense même que la France pourrait rayonner dans cette mondialisation et promouvoir sa culture à l’échelle internationale : « La France est peut-être la dernière à devoir se sentir menacée par la mondialisation de la culture ». Elle a une identité forte et une image de prestige gagnée par son histoire. Elle doit être actrice des évolutions mondiales et se détacher de ses valeurs académiques.

La culture est un édifice qui grandit en permanence. Une tour, à jamais inachevée, où chacun ajoute ses briques. Un grand ensemble qui permet au monument de se tenir fièrement debout. La France doit reprendre sa place de grande bâtisseuse et arrêter de regarder la tour se construire sans elle, sous prétexte qu’elle en a construit les fondations.

Publicités

Tagué :, , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement La mondialisation et la culture française : amies ou ennemies ? à Alathée.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :