Nollywood ou le dialogue de sourds

9 décembre 2010 § 2 Commentaires

e

Avec 2000 films, et 20 millions d’euros de chiffre d’affaires par an, Nollywood est la troisième puissance cinématographique en films produits après l’Inde et les Etats-Unis.

« L’avenir, c’est Nollywood ! ». Edouard Waintrop, spécialiste du cinéma africain a fait un pari d’avenir avec ses amis sur la capitale africaine du cinéma, Lagos (Nigéria). Nollywood, contraction de Nigéria et Hollywood, a été imaginé dans les années quatre-vingt, pour concurrencer le monopole des cinémas indien et chinois. C’est le début de l’indépendance filmographique.

En France, le continent est faiblement représenté, que ce soit dans les festivals ou dans les salles. En 2009, seulement 9 films traitant du thème de l’Afrique, et coproduits par la France ont été diffusés, sur 676. L’Afrique du Nord est plus entendue, avec notamment Rachid Bouchareb (Indigènes, Hors-la-loi, London River).


Pourquoi ne voit-on pas ces films en Europe ?


D’après Waintrop, il y a deux problèmes principaux : la technique et l’esthétique. « Les films produits à Lagos sont impossibles à passer dans des salles en Europe, pour des problèmes techniques. » Les films sont tournés en deux semaines en moyenne, avec un budget, d’à peine 10 000 euros. Par ailleurs, les thèmes abordés sont trop éloignés de l’esprit européen. Parmi la quarantaine de films produits chaque semaine, on trouve des polars ultraviolents, des mélos (rapports hommes-femmes) et des comédies musicales.

Des films sont bien loin de la vision classique qu’ont les européens sur ce cinéma. Le seul film présent aux RCC, est Lumumba, de Raoul Peck, un haïtien. Le film parle des premiers mois de l’indépendance du Congo en 1960, et de son premier chef du gouvernement Patrice Lumumba. Les seuls films reconnus en Europe, ont toujours été financièrement dépendants d’aides extérieures, puisque le budget des productions africaines, est trop faible pour faire un cinéma de meilleure qualité. Nollywood ne peut encore pas aujourd’hui rivaliser avec les 7,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires par an des productions hollywoodiennes.

« Avant une visibilité en Europe, il faudrait d’abord une visibilité en Afrique. » E.W

Les salles de cinéma, fermées depuis une dizaine d’années, commencent à rouvrir leurs portes grâce à des aides financières d’associations cinématographiques européennes, avec une salle à Bamako. L’autre phénomène, c’est un autofinancement des publics africains, et spécialement au Nigéria. On peut parler d’un dialogue de sourd. Les films produits par Nollywood, ne sortent pas de l’Afrique. Mais les films sur le thème de l’Afrique ne sortent pas non-plus de l’Europe.

D’après Edouard Waintrop, le cinéma nollywoodien a de l’avenir. Deux films sortis en 2010 pourraient bien appuyer les propos de notre spécialiste : Un pas en avant, les dessous de la corruption du béninois Sylvestre Amoussou et Violence du sud-africain Khalo Matabane, déjà récompensé au FESPACO 2009 (festival panafricain du cinéma et de la télévision d’Ouagadougou). Un autre film, Un homme qui crie du tchadien, mais vivant à Paris, Mahamet Saleh Haroun, est un contre-exemple puisqu’il est coproduit par des pays européens. Il a pu entrer, lui, dans la sélection officielle du Festival de Cannes 2010.

Publicités

Tagué :, ,

§ 2 réponses à Nollywood ou le dialogue de sourds

  • Tarikou dit :

    Un homme qui crie est un super film. Je pense qu’il t’intéresserait vraiment Camille.

  • Les films nigerians ne rivalisent pas avec les films francophones, europeens ou americains, ils offrent autre chose: des films qui ne sont pas reserves a une elite urbaine, des films que tout le monde peut voir pour une somme modique dans son salon en famille ou entre amis – une conception radicalement differente du cinema qui enfin cesse de singer les autres, s’adresse a son public dans le pays et en diaspora, et sert aujourd’hui de modele a toute l’Afrique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Nollywood ou le dialogue de sourds à Alathée.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :